A la suite d’une publication de la Banque Mondiale, Doing Business in 2006 (format PDF), et dont on parle ici et ici, voici une petite sélection de chiffres comparatifs (basés sur des données de 2005) qui encourageront peut-être quelques expatriations.

Dans le classement des 30 économies offrant les conditions les plus favorables à la création d’entreprise et aux affaires, la Corée est en 27eme position, et la France… n’apparaît pas pour la simple est bonne raison qu’elle n’est « que » 44eme. En pays françois, il ne nous faut que 8 jours et 7 procédures à remplir pour créer sa petite entreprise, mais l’embauche d’un salarié présente une difficulté de 78 (sur un index allant de 0 à 100) et un coût représentant 47% du salaire.

business

Avec un PNB de plus de la moitié inférieur à celui de la France, la Corée exige une douzaine de procédure pour la création d’une entreprise qui prend 22 jours. Le processus d’embauche est en revanche nettement mieux noté à 44, avec un coût représentant 17% du salaire. Les documents nécessaires à l’importation ou l’exportation sont également moindres, ainsi que les délais qui, en France, font presque le double.

Dommage que cette étude ne prenne en compte aucune donnée sociale, ce qui aurait certainement permis à la France de briller un peu plus. Consolons-nous en constatant que l'on fait tout de même mieux que la République de Kiribati (45eme.)