En tant que française fraîchement débarquée en Corée, la question m'est systématiquement posée.

- Pardon ? Qui donc ? Ida comment ?

Intriguée, on fait appel à son ami Google qui a tôt fait de nous livrer toutes les réponses. Il suffit d’allumer son poste TV pour constater l’évidence : cette normande de 37 ans, mère de deux ‘chits eurasiens, est une véritable personnalité du petit écran, où elle sévit depuis maintenant une douzaine d’années. Son atout ? Une joie de vivre contagieuse mais surtout, une verve pressée et expansive parsemée de Oh lala ! bien françaisIdaDaussy01 qui ont séduit tous les coréens et qui fait dire à son fils « je peux pas… arrêter maman de parler ! » Le premier à être tombé sous le charme de cette pétillante fécampoise est bien entendu son mari, qu’elle a connu sur place alors qu’elle n’était là que pour un « court » séjour d’un ou deux ans. Ah, l’amour… sournois squatteur de nos cœurs autrement vides… Mais je m’égare. Cette histoire est bien belle et donne espoir aux couples internationaux et interraciaux qui, en dépit des obstacles qu’ils rencontrent (notamment en Corée), sont de plus en plus nombreux à échanger anneaux et vœux de fidélité et d’amour éternels.

Maintenant que cet article va me permettre de doubler la fréquentation du blog, je serais très reconnaissante si Ida pouvait nous refiler sa fameuse recette de fondue de tokk.*

Portrait d'Ida Daussy (vidéo de 7m30, 2004)

* gâteau de pâte de riz