luxeseoulParce qu’elle a du style et que ça donne envie de faire tout pareil (à l'exception du yoga bikram peut-être), Madame Choi a elle aussi commandé son exemplaire de Luxe Seoul, qui est arrivé tout droit de Hong Kong pas plus tard qu’hier. Alors, c’est peut-être la first fabulous edition mais ça reste quand même petit (7,5 cm x 15 cm). Heureusement, le contenu est plutôt maous costaud avec une sélection pointue d’adresses pour toutes les occasions (smart restaurants, coffee and cake, shopping itineraries etc.) agrémentée de quelques aperçus mordants (et tordants) des habitudes sociales coréennes. Morceaux choisis :

A propos des saunas et bains public

« It is pointless trying to remain decorous while sitting and soaping your bottom in public, so you might as well just get on with it. (…) Never will you have felt so squeaky clean and scrubbed and soft, and never will you have had so many Koreans stating at your knackers. Ah well…»

 A propos des soirées arrosées entre collègues
(pudiquement intitulées Business Confidential)

« Koreans can be quite shy and tend to use soju (jet-propellant) as a kind of social lubricant. (…) Noraebangs are where you will be ritually humiliated by being forced to sing My Way, while developing acute cirrhosis (…). »

Et j’en passe. Bref, un petit plus pas vraiment indispensable mais le luxe n'est-il autre qu’accessoire ?