automneLes feuilles ne valsent pas encore au bras du vent mais les soirées se rafraîchissant, les petites laines sont de sorties et cela est un signe qui ne trompe pas : la merveilleuse saison automnale est sur le point de revêtir sa fauve parure. De loin la plus belle saison du pays (devançant le printemps et ses tempêtes de sable, l’été poisseux et l’hiver… n’en parlons pas), l’automne est considéré par les coréens comme la saison du spleen masculin par opposition au printemps, saison de l’épanouissement féminin. Randonneurs professionnels, les coréens se lancent à cette époque à l’assaut de leurs sommets panachés, et notamment, de leur bien-aimé mont Sorak, troisième plus haute montagne du pays, qui se situe dans la province de Gangwon à l’Est.
Mais l’automne, c’est aussi des jours fériés : le 3 octobre est appelé Jour de Fondation en mémoire de la création de la nation coréenne par le légendaire Dangun (objet d’un autre billet). Quelques jours plus tard, du 5 au 7 octobre, les coréens se retrouvent en famille pour la plus grande fête de leur calendrier : Chuseok, une célébration dans l’esprit de Thanksgiving où l’on fête les récoltes et où l’on remercie nos ancêtres pour les bénédictions dont on a héritées. (Plein de travail billets en perspective donc…)