Aujourd’hui 3 octobre, Jour de Fondation, les coréens se rappellent leur ancêtre, le légendaire Dangun Wanggeom (Dangun le très respecté), qui aurait fondé la lignée du peuple coréen quelques 2 333 années av. J.-C.

DangunEn ces temps très reculés régnait sur les cieux le roi Hwanin. Il surprit un jour son fils Hwanung en pleine contemplation du monde terrestre, et son front soucieux l’interpella. Il s’en enquit auprès de Hwanung qui lui répondit que le sort des humains qui de jour en jour s’engluaient dans le mensonge et la fourberie lui importait, et il exprima son souhait de descendre sur terre les aider. A contrecœur mais rempli de fierté paternel, Hwanin lui accorda son souhait et l’envoya sur terre, plus précisément au sommet du mont Baekdu (que l’on appelait autrefois Taebaek), accompagné d’une escorte de 3 000 serviteurs. Avec l’aide de ses ministres des vents, des nuages et des pluies, Hwanung y fonda la cité de Sinsi (Cité Divine) et se mit en devoir d’éduquer le peuple et de lui enseigner les bases de l’agriculture et de la médecine.

Un beau jour, deux animaux, un tigre et un ours, se présentèrent devant Hwanung avec la requête suivante : ils souhaitaient devenir humains. Hwanung les mit en garde contre la difficulté de l’épreuve qu’il leur faudrait surmonter, mais face à leur obstination, il se décida à leur accorder chacun 20 gousses d’ail et de l’armoise (Artemisia capillaris) accompagnés des instructions suivantes :

« Priez aux Dieux pendant cent jours,
enfermés à l’abri de la lumière,
et nourrissez-vous de ces seuls aliments. »

Les deux animaux s’enfermèrent dans une grotte et l’épreuve débuta. Au bout d’une vingtaine de jours, le tigre n’en pouvant plus abandonna son rêve de devenir un homme et s’enfuit de la grotte. L’ours en revanche endura l’épreuve jusqu’au bout, et s'en trouva récompensé et transformé en une très belle femme. A sa sortie, Hwanung la baptisa Ungnyeo. Un nouveau souhait germa en elle, celui d’avoir un jour son propre enfant. Emu par ses prières, Hwanung l’épousa et quelque temps après, Ungnyeo accoucha d’un garçon que l’on le nomma Dangun. Il devait devenir le premier ancêtre du peuple coréen.

Après avoir hérité du trône de son père, Dangun fit construire la ville de Pyongyang qui devint la capitale de ce nouveau royaume, appelé Joseon. La légende, qui daterait du XIIIème siècle, raconte que Dangun le bien aimé (car toujours soucieux du bien-être de son peuple) se serait désincarné en dieu de la montagne à l’âge de… 1 908 ans.

D’un point de vue philosophique, il est intéressant de constater au travers ce mythe que l’idée d’une union « physique » entre le ciel (Hwanung) et la terre (l’ours devenue femme), entre le spirituel et le matériel, est considérée comme possible, voire naturelle. (On retrouve d’ailleurs ce concept harmonieux de l’équilibre dans la notion de Ying et de Yang). Que le fruit d’une telle union puisse être à l’origine du peuple de Corée est un indice quant à la perception que les coréens peuvent avoir de leur propre « lignage », souvent considérée (à raison ?) comme pur. Car aussi grandes que pussent avoir été les bénédictions du ciel à leur égard, ils ne leur vinrent aucunement l'idée de les dispenser au-delà de leurs frontières. Quoique… un certain Attila aurait fait des ravages en Europe, mais c’est une autre histoire…