1. Faites bouillir une première fois 1 tasse de haricots rouges dans une casserole remplie d’eau, puis jetez l’eau.
  2. Versez à nouveau de l’eau (5 tasses) et faites bouillir jusqu’à ce que l’eau soit presque évaporée. Les haricots rouges doivent être cuits au point d'éclater. Jetez le restant de l’eau et rajoutez ½ cuillère à soupe de sel.
  3. Ecrasez les haricots bouillis dans un mortier puis placez-les sur feu doux pour laisser s’évaporer le jus.
  4. Dans un large récipient, étalez la poudre de haricots rouges pour la faire refroidir.
  5. Dans un saladier, versez trois tasses de farine de riz gluant (찹쌀가루), trois tasses de farine de millet gluant (찰수수가루) et 2 cuillères à soupe de sucre.
  6. Versez par-dessus ½ tasse d’eau chaude tout en pétrissant la pate.
  7. Avec cette pate, formez des petites boules (de la taille d’une grosse noix) et plongez-les dans une marmite d’eau bouillante pour les cuire.
  8. Lorsque les boules remontent à la surface, sortez-les de la marmite et plongez-les dans de l’eau froide un instant. Repêchez-les à l’aide d’une louche à tamis afin d’ôter toute humidité.
  9. Versez 6 cuillères à soupe de miel liquide dans une assiette creuse puis déposez-y les boulettes cuites pour les en enrober.
  10. Roulez-les enfin dans votre poudre de haricots rouges.

Rendons à César... ou plutôt à namool cette recette toutefois non (encore) testée par la Madame. Si Yung ah se lance, merci à elle de nous faire part du résultat !