Lee_flower01Contrairement à l’idée que l’on peut se faire des œuvres à l’encre de chine, représentant souvent des scènes figées monochromatiques, les tableaux de Lee Dong Hun dégagent un parfum d’inachevé, de fragile souffle en suspens. Et si l’encre semble encore se mouvoir dans les replis de ces délicats pétales, c’est que l’artiste ne lui a pas laissé le loisir de se fixer. En effet, sitôt peinte, la toile est photographiée dans l’espoir de saisir un aperçu des nuances infinies de la sépia en mouvement.

Du 7 au 13 février, Lee Dong Hun, originaire de Pusan, vous accueille en personne dans l’intimité d’une petite galerie d’Insadong. Si son français est un peu rouillé (il a étudié cinq années dans notre beau pays), il sera néanmoins ravi de tailler une bavette en anglais coréen.

Gallery I
Tél. 02-733-3695