Alors que les premiers bourgeons nous faisaient miroiter la possibilité d’un printemps précoce, voici que l’hiver se rappelle à notre bon souvenir avec des températures négatives, de la neige et un blizzard qui semble ne jamais s’essouffler. Les coréens, qui connaissent bien le phénomène, ont baptisé ce grand froid tardif 꽃샘추위, que l’on peut traduire littéralement par « froid envieux des fleurs ». Laissons donc l’hiver faire son petit caprice, en espérant que ce soit le dernier d’ici le printemps…