Quand on leur demande leur avis, les dictionnaires s’avèrent très peu inspirés lorsqu’il s’agit d’expliquer ce terme, pourtant des plus courants dans la langue coréenne. Le Dictionnaire Coréen-Français de la Société Coréenne de Langue et Littérature françaises de 1978 nous le traduit simplement par « savoureux. » Le Si-sa Elite Little Korean-English dictionnary de 1997 n’est pas plus explicite et ne propose que tasty et savory. Mais la palme du hors sujet revient sans conteste au dictionnaire en ligne Zkorean qui zappe tout bonnement le cœur du problème. Avec si peu d'indices, on comprend que les coréens aient tant de mal à nous expliquer précisément de quelle odeur il s'agit. Heureusement que naver nous met sur une piste en précisant que le goût 고소한 s’apparente à celui d’une noix.

Ainsi, 고소하다 ne s’applique pas à n’importe quelle saveur et les coréens ne n’emploient que pour désigner ce parfum bien particulier et très apprécié en cuisine. C’est aussi un argument de vente redoutable qui fait acheter à Madame Choi tout et n’importe quoi (c’est d’ailleurs à cause de cela qu’elle a fait l’acquisition d’une baguette au 찹쌀 (riz gluant) quasi immangeable tellement elle est… gluante). A titre d’exemple, voici quelques aliments auxquels sied le mystérieux adjectif :

  • le sésame et ses dérivés (huile, graines et tout ce qui en est parfumé, comme ce 들깨 Milk tea) ;
  • le popcorn ;
  • la cacahuète et ses dérivés (beurre de cacahuète & Co.) – en fait, on pourrait citer tous les oléagineux ;
  • les chips ;
  • le lait de soja ;
  • le fromage ;
  • le pain ;
  • le beurre.

Alors, est-ce que vous commencez à vous faire une petite idée de la saveur que le qualificatif 고소한 désigne ? Madame Choi aurait aimé employer l’adjectif beurré mais il n’existe pas avec ce sens-là. Il faudra donc se contenter des approximatifs goût de beurre ou goût de noisette, souvent évoqués en parlant de fromages tels que le cantal, le comté ou encore, le reblochon, de très 고소한 produits laitiers, à n’en pas douter.

Au fait, saviez-vous qu’en coréen, le contraire du salé (짠맛) n’est pas le sucré mais le fade (싱거운맛)? Et que le contraire de l’acide (새콤한맛) n’est pas l’amer (쓴맛) mais le sucré (단맛) justement ? Quoi de plus logique, n’est-ce-pas ?