unescoDans les locaux de l’UNESCO plus précisément, où l’on accueille depuis 4 jours et jusqu’au 16 novembre le Festival de la Cuisine Coréenne, à l’initiative du centre culturel coréen de Paris. Un repas digne des souverains de Choson est à portée de fourchette baguette, pour « seulement » 35 EUR, au restaurant de l’organisation. Complet dites-vous ? Le Monde vous propose deux autres alternatives, toujours dans la capitale. Quant aux français de passage à Séoul, ils auraient tort de faire l’impasse sur les conseils dispensés par Madame Figaro s’ils souhaitent faire de leur voyage une expérience culinaire inoubliable.

Et maintenant, adressons-nous (une fois n'est pas coutume) aux Lyonnais : profitez du week-end pour découvrir l’illustration jeunesse sud-coréenne, à saintpriestl’honneur au Salon du livre « Petite Edition – Jeune Illustration » de Saint-Priest qui commence aujourd’hui et qui dure trois jours. (Entrée libre). La sensibilité coréenne est souvent très parlante affirme Jean-Marie Antenen des éditions Quiquandquoi. Aux visiteurs de juger, au travers des œuvres de deux illustrateurs coréens, Park Su-Ji et Lee Choonkil, qui ont fait le voyage, tout comme l’éditeur Jaimimage. Notons également la présence de la jeune maison d’édition Chan-Ok (merci, Agnès) qui publie des contes coréens en français et à qui l’on souhaite beaucoup de succès.