choihongman00Que faisait donc Madame Choi samedi après-midi (autre que musarder sur son canapé tout neuf en contemplant l’écran plat qui orne le mur autrement vide de son salon) ? Elle admirait un autre phénomène d’une tout autre nature qui faisait son entrée en grande pompe sous le dôme du Yokohama Arena pour la finale du tournoi K1 Grand Prix, une compétition internationale d’arts martiaux qui réunit des sportifs de presque toutes les disciplines de combat. En fin de carrière, cette reconversion permet à ces sumos, boxeurs, lutteurs d’arrondir leurs fins de mois en se mesurant les uns aux autres dans l’espoir d’acquérir le titre de Champion du Monde de K1 et surtout, de toucher un gros chèque (400 000$ cette année). On y a même vu un joueur de football américain… Mais celui qui captivait l’attention des coréens ce jour-là est un ex champion de ssirum (lutte traditionnelle coréenne) de 27 ans mesurant – tenez-vous bien – 2,18m pour 158 kg. Pour l’avoir croisé une fois à l’aéroport de Narita, Madame Choi vous garantit que le terme géant n’est point déplacé. Ni l’adjectif gentil d’ailleurs. C’est sans doute ce côté bisounours qui plait aux coréens et vaut au colosse le surnom de cutie Hong Man. Seulement voilà, ce ne sont pas avec des bisous que l’on gagne un match de K1. Surtout si l’on se retrouve face à Jérôme Le Banner, le p’tit (comparativement parlant) français aux sourcils froncés de 1,90m, généreux en coups de poings directs et qui ne s’est pas démonté face à un Hong Man massif mais trop vite épuisé.

Depuis son premier titre de Champion K1 GP en 2005 remporté "à domicile", les fans de Hong Man attendent qu’il renouvelle l’exploit, en vain semble-t-il. Habitué des plateaux télévisés qu’on lui reproche de fréquenter plus assidument que les salles d’entraînement, Choi Hong Man paraît se soucier plus de la coloration de ses cheveux (teintés en bleu puis en blond, en passant par l’orange) que de son jeu de jambes. D’un autre côté, le tenant du titre pour la troisième année consécutive est un néerlandais de 34 ans. (Aaahh, la Hollande, ses tulipes, ses fromages, ses kick-boxers…) Choi Hong Man, à 27 ans, a donc encore le temps de mûrir afin de prouver sa vraie valeur sur le ring avant de prendre sa retraite. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

En vidéo : le géant muguette.

Pour d'autres vidéos, visitez la minihompy de CHM sur cyworld (cliquez sur l'onglet 동영상 pour les clips).