Une fois toute la famille réunie et avant de commencer les festivités du nouvel an, chacun a le devoir de payer ses respects aux aînés (à l’exception du patriarche, bien évidemment.) Il ne s’agit pas là d’une simple courbette car il faut se prosterner jusqu’à terre. Le 절 (la révérence) s’effectue habituellement en plusieurs temps. Mais avant de commencer, sachez que lorsque vous saluez en couple, l’homme doit se placer du côté est et la femme, du côté ouest. Une fois que vous aurez déterminé la position de vos points cardinaux :

  1. Croisez vos mains (la main gauche sur la main droite pour les messieurs et la main droite sur la main gauche pour les demoiselles) ;
  2. Soulevez ensuite les coudes à l’horizontal en portant vos mains à hauteur de poitrine pour les garçons, et à hauteur d’épaule pour les filles, tout en baissant la tête ;
  3. Agenouillez-vous en pliant d’abord la jambe gauche et en courbant le dos jusqu’à ce que vous posiez les mains (toujours jointes) à terre ;
  4. Fléchissez ensuite la jambe droite et croisez vos bouts de pied (le pied droit sur le gauche) puis posez les coudes à terre et le front sur vos mains jointes (les femmes sont dispensées de se pencher aussi bas et se contentent souvent de s’incliner à 45° en gardant un genou debout et en posant les mains à terre, de par et d’autre de leur pieds) ;
  5. Après quelques brèves secondes dans cette position, relevez-vous en soulevant d’abord vos coudes et votre dos (mais en gardant la tête courbée), puis dépliez la jambe droite en premier ;
  6. Poussez sur votre genoux droit pour vous redresser puis, une fois debout, joignez les pieds ;
  7. Enfin, effectuez une deuxième révérence, debout (courbez-vous disons à 80° à peu près).

Une image vaut 1000 mots dit-on. Aussi, trêve d’explications tortueuses. Place aux illustrations. Heureusement pour vous, il reste encore une semaine pour vous entraîner.


reverence


PS : si vous êtes une femme et que vous portez le hanbok, vous pouvez toujours vous asseoir en tailleur lorsque vous faites la révérence, mais Madame Choi vous met au défi de vous relever avec élégance et dignité de cette position-là…