Qui dit Seollal dit table d’offrande aux ancêtres (차례상) ; et qui dit table d’offrande dit banquet de fête ! Mais avant de s’empiffrer, festoyons d’abord avec les yeux car cette table d’offrande tient plus de l’œuvre d’art que du repas. En effet, les aliments sont préparés puis posés sur la table selon des règles bien précises :

  • Positionnée en direction du nord, la table est garnie en cinq rangées ;
  • La première rangée (en partant du sud) est réservée aux fruits et aux gâteaux frits avec les fruits secs (comme les jujubes, les châtaignes et les kakis séchés) posés côté ouest, les fruits frais (poires, pommes) au centre et les gâteaux frits (au riz et au miel) à l’est ;
  • La deuxième rangée se compose de légumes et plantes potagères de trois couleurs différentes (épinards, fougères, campanule), de poisson séché et d’une boisson (du 식혜 par exemple, à base de riz fermenté) ;
  • On trouve à la troisième rangée une série de consommés (bouillon de bœuf, soupe de poisson, potage de viande) ;
  • La quatrième rangée accueille les aliments sautés ou frits tels que brochettes de viandes, crêpes de légumes, poisson sauté « à la milanaise », tofu frit… ;
  • Enfin, tout au nord, on trouve les verres d’alcool, les ustensiles (cuillères et baguettes) et les fameux bols de soupe de pâte de riz (떡국), plat emblématique du nouvel an lunaire ; la pâte de riz blanche découpée en rondelles évoque le soleil dont c’est le premier lever de l’année.

seollal_table

Au risque de décevoir les gastronomes, Madame Choi ne donnera pas la recette de cette soupe dont les subtilités lui échappent encore. En revanche, voici celle des 율란, des boules de châtaignes à la cannelle que l’on déguste volontiers au moment des fêtes. (La recette provient du livre Lee Wade’s Korean Cookery, acheté sur Seoul Selection pour la modique somme de 6,50 €).

Ingrédients :

  • 600g de châtaignes ;
  • 4 cuillères à soupe de miel liquide ;
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre ;
  • 3 cuillères à soupe de pignons de pin écrasés.

Faites cuire vos châtaignes avec leur écorce dans une casserole d’eau bouillante jusqu’à ce qu’elles soient tendres, puis épluchez-les et écrasez-les dans un saladier.

Assaisonnez avec le miel et la cannelle en mélangeant bien.

À partir de cette purée, modelez des boules que vous roulez ensuite dans vos éclats de pignons de pin (étape que Madame Choi a sauté, faute de pignons).

Vous pouvez aussi tenter de recréer la forme initiale de la châtaigne (sorte de triangle empâté, comme illustré ici). Dans ce cas-là, ne recouvrez que la base de pignons de pin ou de cannelle, au choix. (J’imagine que l’on peut aussi les tremper dans de la poudre d’amande ou de cacao, pour varier les plaisirs.)

chestnutballs



PS : depuis l’arrivée de Madame Choi dans la famille, les gâteaux frits ont été remplacés par un kouglof maison, fort apprécié qui plus est.