chipscrevettesLaissez-moi vous parler, avec deux petites semaines de retard (mais vous, lecteur, commencez à en avoir l'habitude), d'un snack dont les coréens sont ou plutôt étaient particulièrement friands jusqu'à récemment : le 새우깡, une chips en forme de frite au goût de crevette. Suite à la découverte d'une tête de rongeur dans un paquet de ces chips adulés, on mène l'enquête et l'on découvre que ce produit typiquement coréen s'avère être du Made in China. Horreur, malheur ! Enfer et désespoir ! Les coréens, depuis, n'en mangent plus une seule miette.

Au même moment, on découvrait une lame égarée dans une boîte de thon de 150g de la marque Dong Won. L'affaire fait tant de bruit que la société procède à un rappel (recall) de toutes les boîtes portant la date d'expiration du 29 juin 2014. (Soulagement : les quelques miennes sont pour 2015, même si toutes ces histoires nous font un peu perdre l'appétit...)

Dans un autre registre, un fait divers qui aurait pu tourner au drame si ce n'était pour des voisins attentionnés et quelques caméras de vidéo-surveillance bien placées. Ces dernières ont en effet permis d'appréhender l'agresseur d'une fillette qu'il a violemment frappé dans un ascenseur avant de forcer à descendre. Fort heureusement, ses cris ont alerté une voisine qui s'est empressée de rejoindre la gamine pendant que l'agresseur prenait la poudre d'escampette de la façon la plus nonchalante qui soit. Ce qu'il ignorait, c'est que Big Brother, présent dans pratiquement tous les lieux publics à Séoul (cage d'escalier, hall d'entrée, ascenseur, parking et bien entendu, transports en commun) a pu suivre ses déambulations jusque dans le sauna où il a été arrêté. Pendant ce temps-là, en France, on se mobilise contre la vidéo-surveillance sous prétexte que « la liberté surveillée n'est pas une liberté ». Mais le fait est que le monde est rempli de dangereux individus qui tout simplement ne la méritent pas, cette liberté. Alors j'ai pour ma part décidé que quelques caméras par-ci par-là, c'est fort peu cher payer le prix de notre sécurité, de celle de nos enfants...

Pour les bonnes nouvelles (parce qu'il en faut aussi) : plus que deux jours avant le grand départ de Yi So-yeon vers les étoiles. Cette jeune femme de 29 ans sera alors la première personne de nationalité coréenne à faire un voyage dans l'espace. Un bel accomplissement quand on sait qu'au départ, ils étaient plus de 36000 candidats. (Entrevue filmée disponible sur Seoul Glow.)

Avez-vous dernièrement trouvé Séoul plus coloré, animé et bruyant ? Rassurez-vous : à partir de mercredi (date des élections législatives), le retour d'un calme relatif est à prévoir sur l'ensemble de la péninsule méridionale, tandis que supporters, banderoles et haut-parleurs s'éclipseront enfin, au terme de plusieurs semaines de tam-tam.