La famille Choi se prépare actuellement à un grand évènement qui aura lieu dans cinq petits jours : le 돌잔치 (doljanchi) de bébé Choi, autrement dit, son premier anniversaire. C’est une date importante pour les familles coréennes car autrefois – de même que pour les 100 jours – survivre à sa première année d’existence augurait d’une croissance saine de l’enfant. A cette occasion, on lésine rarement sur les moyens pour marquer l’heureuse journée d’une pierre blanche.

Première chose à faire : sélectionner l’endroit où se déroulera la fête. Les lieux qui proposent des prestations « clé-en-main » pour les cérémonies de doljanchi vont du restaurant familial à l’hôtel de luxe. La qualité du buffet est un premier facteur à prendre en compte, suivi par l’ambiance, le côté convivial et children-friendly du lieu ainsi que sa localisation, pour éviter que des invités ne se perdent en route. Le choix de la date est également crucial pour s’assurer d’une présence maximale car certes, plus il y a de convives, plus la facture monte, mais plus on a de chance d’amortir son « investissement. » En effet, là encore, les enveloppes vont sévir…

Surtout, ne pas attendre J-5 pour réserver ! Un doljanchi se planifie souvent plusieurs mois à l’avance. (Bébé Choi a eu de la chance que ses indécis de parents aient pu booker quelque chose à J-15.)