Avant que ce drame ne vienne faire la triste une, les médias coréens se sont fait l’écho d’une publicité publiée récemment sur une page entière du New York Times, intitulé « Le saviez-vous ? » et qui n’est pas sans rappeler celle-ci. Voici en gros ce qu’elle dit :

doyouknow

Depuis 2000 ans,
le bras de mer entre la Corée et le Japon fut appellé « Mer de l’Est. »
Les deux îles de Dok
(Dokdo en coréen – NDT) se trouvent dans la Mer de l’Est et font partie du territoire coréen.
Le gouvernement japonais doit reconnaître ce fait.
Veuillez visiter www.forthenextgeneration.com pour des faits historiques détaillés et plus d’informations concernant la Mer de l’Est et les îles de Dok.


CIMG0150 Depuis que les manuels scolaires au Japon énoncent que les îles de Dok, ou plutôt Takeshima, sont aussi japonaises que Kyushu par exemple, les coréens ont commencé à donner de la voix. Une souveraineté de quatorze siècles contestée suite à une colonisation qui n’a pas durée 40 ans ! On comprend que les coréens en ont gros sur le cœur et pourquoi ils se livrent régulièrement à des manifestations contre cette grossière distorsion de l'histoire. En effet, ce ne sont pas vraiment ces quelques rochers perdus en pleine mer qui ont de l’importance mais le mépris de leur identité et de leur appartenance originelle de la part du Japon qui en revendique la propriété en se basant sur une omission dans le traité de paix de 1951.

Il est plus difficile de trancher en ce qui concerne la Mer de l’Est car selon les époques et les cartographes, elle fut alternativement baptisée « Mer Orientale », « Mer de Corée » et « Mer du Japon ». Sur cette carte par exemple, par Louis Brion de la Tour (1756-1803) on y lit « Océan Oriental. » Sur cette autre, par un certain De La Porte, on lit « Mer de Corée. » Le cartographe Guillaume Delisle (1675-1726) l’avait aussi nommée ainsi sur cette carte.

Pour en finir avec ce débat, je propose de tout bonnement la rebaptiser avec une nouvelle appellation sans précédent : « Mer anonyme » par exemple ? ou peut-être la plus poétique « Mer indigo » ? D'autres propositions ?

EDIT : je rajoute ici ce lien vers un article pertinent, bourré de références, à lire !