D’après cette nouvelle marque franco-coréenne de cosmétiques (merci à Odile pour le lien), « depuis le Moyen-âge, les femmes [coréennes] suivent des rituels de soins ultra-sophistiqués, se transmettent de génération en génération moult recettes de masques, d’onguents (…) ». Que les coréennes prennent particulièrement soin de leur peau n’a rien d’un scoop lorsque l’on sait combien elles sont attachées à leurs produits de beauté, qu’elles consomment sans compter.

Ces efforts sont-ils payants ? J’avoue m’extasier souvent devant la peau lisse et le teint « de pêche » de certaines grand-mères qui semblent avoir découvert le secret non pas de la longévité mais de l’éternelle jeunesse, et je ne peux m’empêcher de soupçonner l’existence, derrière ces visages rajeunissants, de mystérieux rituels de beauté.

Au bout de deux courtes années en Corée, Madame Choi ne prétend pas aujourd'hui détenir la clé du mystère. Néanmoins, quelques visites aux bains publiques en compagnie de belle-sœur Choi lui permettent de lever un coin du voile. Et puisque la tendance est aux produits bio « fait-maisons », voici (pour vous chères lectrices) quelques recettes qu’elle a pu noter comme ça, au vol :

  • le gommage gourmand : du « yaourt » liquide mélangé à de la vergeoise brune, à se frotter doucement sur la figure et éventuellement sur le corps (surtout, bien se rincer après pour éviter de coller) ;

Coree2008_034

  • l’exfoliant shrek : thé matcha + poudre de riz complet (que l’on peut remplacer par de la poudre de haricot mungo jaune) + miel + yaourt à la fraise (pour profiter de l’effet peeling des akènes du fruit) – on obtient une belle pâte verte à s’étaler sur la figure et sur le corps pour faire d’une pierre deux coups (masque + gommage) ;

Coree2008_006

  • la lotion astringente : se frotter la figure avec l’eau de trempage du riz (pas plus d'1 minute, surtout si l'on a la peau sensible parce que mine de rien, ça décape).