La saison du kimjang bat son plein ; l’occasion pour Madame Choi de partager la recette du kimchi de sa maman, qui a très tôt adopté ce chou fermenté mais qui l’a aussi adapté à son goût, pour un résultat très doux et très peu piquant donc. La base est une recette trouvée dans un livre de cuisine dédié aux saveurs asiatiques à laquelle sont venus se greffés quelques conseils glanés ici et là.

Ingrédients :

  • 2 kg de chou chinois
  • 100 à 160g de gros sel
  • 500g de carottes ou de radis
  • 2 poireaux ou oignons nouveaux
  • 3 gousses d’ail
  • 3-4 cm de gingembre frais
  • 2 cuillères à soupe de piment rouge en poudre (que ma maman remplace par du piment frais)
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 3 cuillère à soupe de sauce de poisson (épicerie asiatique)

Découpez le chou en lanières que vous placez dans un grand saladier. Saupoudrez de gros sel et mélangez bien. Déposez par-dessus une assiette sur laquelle on pose des « poids » (boîtes de conserve par exemple). Laissez dégorger pendant au moins une nuit (inutile de mettre au frais).

Le lendemain, rincez les lanières de chou à l’eau froide et égouttez-les.

photo_258photo_260

Dans un autre saladier, épluchez le gingembre, les carottes ou les radis et râpez-les ; émincez les poireaux ou oignons nouveaux.

photo_264

Écrasez les gousses d’ail et mélangez le tout avec le piment rouge en poudre, le sucre et la sauce de poisson.

photo_265photo_272

Enduisez le chou égoutté de ce mélange.

photo_274photo_275

Conservez le kimchi dans des bocaux propres ou des boîtes hermétiques qu’il faut encore laisser fermenter à température ambiante pendant un à deux jours avant de les ranger au réfrigérateur.

photo_279photo_282
Bonne dégustation !

Mis à jour : septembre 2009