Dongji est le terme coréen pour solstice d’hiver, qui tombe cette année en cette journée du 22 décembre. On l’appelle également « petit Seol » en référence au Nouvel An lunaire, Seollal. Les journées se rallongeant à partir de cette nuit-là, Dongji était aussi considéré comme le début de l’année.

Autrefois il était coutume ce jour-là de déguster une bouillie de haricots rouges au miel, garnie de boulettes de pâte de riz confectionnées à base de farine de riz glutineux. Sa couleur rouge était censée faire fuir les mauvais génies et autres diablotins du bestiaire mythologique coréen, que l’on soupçonnait d’être particulièrement turbulents durant la nuit la plus longue de l’année. Pour optimiser l’efficacité de cette bouillie, on allait aussi jusqu’à en enduire les murs et les battants de porte.

Selon les années lunaires, il arrive que le solstice d’hiver tombe durant la nouvelle lune. Ce jour porte alors le nom de Aedongji qui veut dire « bébé Dongji ». Les Coréens ne consomment pas de bouillie de haricots rouges ce jour-là pour éviter qu’il ne leur arrive malheur.

Durant l’époque de Goryeo (ancien royaume qui prospéra de 918 à 1392) et jusqu’au début de la dynastie Joseon (dynastie qui régna sur la Corée de 1392 à 1910, date de l’annexion du pays par le Japon), les désargentés obtenaient ce jour de Dongji l’acquittement de leurs dettes, ce qui leur permettaient d’entamer la nouvelle année le cœur plus léger.

Au palais, les fonctionnaires recevaient à un cette occasion un calendrier spécialement édité pour ce jour de fête, portant le sceau du roi. Cette coutume faisait écho à une autre tradition qui commandait que l’on offrait des éventails en été, le jour de Dano plus précisément.

동짓날이 추워야 풍년이 든다.
Froidure au solstice d’hiver promet une année d’abondance.

Le solstice d’hiver marquant véritablement le début de l’hiver, il a tout intérêt à faire froid ce jour-là. La nature peut ainsi se débarrasser de ses parasites et autres vermines avant de s’engourdir pendant plusieurs mois, pour ensuite mieux reverdir au printemps suivant.

On retrouve également mention du solstice d’hiver dans la locution suivante : « (vouloir) des fraises des bois à Dongji » (동지 때 개딸기), expression qui s’emploie lorsque l’on souhaite une chose trop tardivement, une fois la saison (ou l’occasion) passée.


Plat emblématique du solstice d’hiver, le patjuk (bouillie de haricots rouges) serait particulièrement efficace contre la diarrhée et l’hyperhidrose. Il possèderait également des effets bénéfiques sur la circulation sanguine.

Pour vous préparer un grand bol de patjuk tout simple, vous aurez besoin des ingrédients suivants :

  • 1/2 tasse de riz
  • 2 tasses de haricots rouges
  • 3,5L d’eau
  • ¼ càc de sel
  • 4 càs de sucre
  • pignons de pin (pour décorer.)

Il ne vous reste plus qu’à suivre les instructions de chef Tony Oh (en vidéo) :

dongji

Sur ce, je vous souhaite un joyeux solstice d’hiver !

Share |