Le mois de mars débute toujours par le jour férié de la commémoration du mouvement du 1er mars 1919, dont j'ai déjà parlé. Mais mars recèle une autre date historique, bien que moins célébrée (le jour n'est pas chômé) : celle du 15 mars 1960, date à laquelle eurent lieu de violentes protestations étudiantes à Masan, ville portuaire au sud de la péninsule, suite aux élections vice-présidentielles tronquées.

Le décès du jeune Kim Ju-Yeol, dont l'image de la dépouille fut largement diffusée par les médias de l'époque, contribua au réveil de la conscience nationale confrontée de plein fouet à l'ampleur d'une corruption politique brutale et sans pitié. Cet événement fut l'étincelle de la « révolution d'avril » qui mit un terme au régime autocratique de Syngman Rhee.

 

201603Moyenne

201603

 

 

 

Enregistrer