Si Madame Choi semblait être partie en vacances cette semaine, c’est qu’elle profitait de son « nouveau » salon, désormais équipé d’un canapé d’angle (qui vient remplacer les coussins posés à même le sol), d’une chaine Hi-fi compacte et d’une télé LCD fixée au mur. Le Père Noël a pris un peu d’avance mais on le lui pardonne ! Il n’a pas fait la livraison en personne mais si ses lutins s’étaient habillés en vert, l’illusion aurait été vraiment parfaite.

Bien entendu, plus besoin d’une plume ni d’une feuille de papier ni d’une boîte postale au Pôle Nord pour passer commande ; il suffit d’avoir une connexion Internet et voilà Monsieur Choi en train de surfer sur des pages et des pages de produits, disponibles chez tous les gros revendeurs virtuels (CJmallAuction, Natemall, Cyworld Market, Interpark, Gmarket etc.) Et pour cela, inutile de s'embêter à les visiter les uns après les autres ; les moteurs de recherche (Naver, Daum ou encore Yahoo) sont aussi des comparateurs de prix et vous trient tout ça bien comme il faut, avec des belles listes d’objets soldés, commentés, illustrés… En fait, choisir est ce qui prend le plus de temps. Une fois qu’on se décide, les choses s’accélèrent :

Monsieur Choi – Allô, oui j’appelle concernant un téléviseur LCD que vous vendez sur Internet à tel prix. Il s’agit du modèle LG XCANVAS 32LC4D.

Lutin – Oui, que puis-je faire pour vous ?

Monsieur Choi – Je souhaite confirmer que le prix inclus la livraison et la fixation au mur.

Lutin  – Pour la livraison, il faut compter 30 EUR de plus et encore 50 EUR pour l’installation. Souhaitez-vous passer commande ?

Monsieur Choi – Oui.

Lutin  – Si vous réglez par carte, il y aura des frais en sus. En revanche, un virement bancaire ne vous coûtera rien.

Monsieur Choi – Très bien. Alors je vais vous faire un virement dès réception de l’objet.

Et là, Madame Choi faillit mourir de rire (comment ça, payer APRÈS réception ??? Il est culoté, Monsieur Choi !)

Lutin  – Sans problème.

Madame Choi s’étrangle sur son café.

Monsieur Choi – Au fait, y aurait-il moyen de se faire livrer dans la journée ? Nous habitons Séoul, dans le quartier de Dongdaemun.

Nouveau malaise de Madame Choi.

Lutin  – Attendez, je me renseigne.

Après 10 secondes d’attente :

Lutin  – Je suis navré mais personne ne livre dans votre quartier cet après-midi (il était deux heures passé). Mais le téléviseur vous sera livré sans faute demain, dans la matinée.

Monsieur Choi – Très bien. Je vous ferais le virement à ce moment-là.

Et de fait, le téléviseur arriva bien le lendemain et fut fixé au mur par un gentil lutin déguisé en livreur qui nous donna sa carte (« pour éviter la prochaine fois de passer par un intermédiaire, ce sera encore moins cher… »)

Pour le canapé, on nous promit une livraison dans les cinq jours (délai que Madame Choi trouva tout à fait correct) et il arriva finalement dès le lendemain, accompagnés de deux lutins qui ont tout déballé et installé avant d’emporter les emballages encombrants. Que cela se sache : en Corée, le Père Noël ne badine pas avec le service.

Maintenant, qu’on m’explique comment en France, une poussette commandée sur Internet mette une semaine à parcourir 10km (de l’entrepôt localisée en banlieue parisienne jusqu’à l’adresse de livraison), dont trois jours « portée disparue » (en Colissimo suivi livraison-garantie-sous-48H, s’il-vous-plaît).


Comme le Père Noël s’est montré très généreux cette année, Madame Choi n’ose pas lui réclamer un ordinateur portable qui lui permettrait de profiter de son nouveau salon ET de bloguer en même temps. Attendons donc l’année prochaine…