Héritage d’une lointaine époque où le taux de mortalité infantile était encore élevé, la célébration des cent jours est en quelque sorte le premier anniversaire de bébé. Pourquoi 100 jours ? Parce que si l’enfant survivait ses trois premiers mois d’existence, on pouvait raisonnablement considérer qu’il était en bonne santé et qu’il allait vivre encore longtemps. Les 100 jours sont donc l’occasion d’une célébration en famille durant laquelle le bébé reçoit notamment une bague en or pur (금반지), le précieux métal étant censé lui accorder santé, prospérité et longue vie. En illustration, la bague reçue par bébé Choi, décorée de deux petits piments.bague100jours

Ce fruit au goût des plus relevés est depuis toujours associé aux garçons (le terme 고추 est d’ailleurs l’équivalent coréen de notre très poétique « zizi ») et à leur naissance, on ne manquait pas de suspendre une guirlande (금줄, un accessoire très chamaniste) de piments rouges et de charbon (parfois en alternance avec des feuilles de papier blanches et des brindilles de pin) devant la porte, pour annoncer la bonne nouvelle. A la naissance d’une fille, on se contentait d’une guirlande de charbon. Là encore, ces symboles ne sont pas anodins : le piment est choisi pour sa couleur rouge qui protège des mauvais esprits ; le charbon aux vertus assainissantes (notamment utilisé dans la fabrication de la sauce de soja) agit comme purificateur pour rendre le lieu sacré ; le papier est la promesse de richesse et d’une vie confortable ; et les brindilles sempervirentes représentent l’intégrité et l’honneur.

Mais revenons aux 100 jours qui requièrent une table de fête bien garnie : on y trouvera invariablement du 백설기 (白雪糕), un gâteau de riz immaculé (d’où son nom, signifiant mot pour mot 흰눈떡, autrement dit, « gâteau de riz blanc comme neige ») que l’on partageait autrefois avec une centaine de personnes. Cette tradition a depuis été abandonnée car relativement contraignante (les 100 personnes en question étant censés offrir un cadeau en retour). Parmi les autres plats typiques de ce jour de fête, l’incontournable soupe aux algues, des légumes verts, du riz blanc, de la viande (un bulgogi par exemple) et pourquoi pas, un festif japchae. Un banquet dont bébé ne profite malheureusement qu’avec les yeux. Il lui faut attendre son premier anniversaire (첫돌) pour pouvoir participer au festin…